Apprendre au chien à rester seul

Apprendre au chien à rester seul

Apprendre au chien à rester seul

Si vous venez d’adopter un jeune chiot, il vous faut dès le départ lui apprendre à rester seul, le jour ou la nuit pour dormir, sous peine de voir les choses s’aggraver avec le temps. Sachez que contrairement à ce que l’on pense généralement, les problèmes de comportement ne s’arrangent pas avec l’âge mais au contraire, ils empirent souvent.

Si vous avez un chien adulte qui ne supporte pas de rester seul et qui, en votre absence, aboie, détruit tout, souille les sols, il vous faudra essayer de le rééduquer. Mais il faut savoir que sur un chien adulte, la tâche est souvent plus longue et difficile.

Les bases du comportement

La femelle éduque ses chiots et les sociabilises dès l’âge de deux mois. C’est pourquoi, il est recommandé de laisser le chiot avec sa mère jusqu’à l’âge de 3 mois car les chiots séparés trop tôt de leur mère sont prédisposés à des problèmes comportementaux.

En ce qui concerne la capacité à rester seuls, la chienne commence à effectuer le détachement de ses chiots dès l’âge de deux mois. Elle les éloigne d’elle petit à petit, notamment pour dormir. Juste avant la puberté, c’est-à-dire vers quatre à cinq mois, le chiot a appris à dormir seul. En famille, ce détachement doit se faire de la même manière.

Comment apprendre le détachement à un chien ?

Ces conseils sont valables pour un chiot comme pour un chien adulte. Cependant, dans ce dernier cas, il faudra probablement accompagner la thérapie comportementale d’une thérapie médicamenteuse à base d’anti-dépresseurs afin de rendre le chien réceptif. Votre vétérinaire saura vous conseiller. Au début, le chiot a tendance à s’attacher à une personne mais celle-ci doit faire comme la mère : le repousser petit à petit pour qu’il apprenne à devenir indépendant. Lorsque votre chiot vous « colle » ou vient vous chercher pour jouer, repoussez-le gentiment. Puis peu de temps après, allez le chercher pour jouer et vous occuper de lui. C’est vous qui devez initier les contacts. La personne qui s’absente ne doit avoir aucun scrupule à laisser le chien seul. Pour un chiot on peut procéder par étapes et, à deux mois, lui laisser un vêtement de son maître (odeur) pour que le chiot puisse s’apaiser en se couchant dessus, mais dès l’âge de quatre mois, ce n’est plus utile.

Par réflexe, on a souvent une attitude qui renforce l’angoisse du chien à être tout seul. Lorsque l’on part, on « lui dit au revoir » en lui faisant des câlins et lorsque l’on tourne les talons pour partir, le chien se sent abandonné, il est désespéré par l’arrêt brutal des caresses. Il est très important de dédramatiser la séparation et donc le départ. Vous devez vous occuper de votre chien ou chiot pendant un petit moment bien une demi heure avant votre départ. Puis vous ne vous intéressez plus à lui pendant cette demi-heure. Lorsque vous partez, vous ne devez absolument pas vous intéresser à lui, ne donner aucune importance ni aucun « relief » au départ afin de ne pas générer d’angoisse.

De même, lorsque vous rentrez, vous devez refuser ses fêtes, le repousser et ne pas vous intéresser à lui. Puis, une demi-heure après, vous allez le chercher pour lui faire des câlins et jouer avec lui. Au retour, il ne faut pas réprimander le chien s’il a fait des bêtises. Il ne comprendra pas, sera stressé, recherchera la personne qui l’apaise… et aura donc du mal à rester seul ! Et surtout ne nettoyez pas ses bêtises devant lui. Après quelques temps, votre chiot sera parfaitement serein quant à vos absences et vous n’aurez plus à respecter ce rituel, peu agréable il est vrai.




Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *