La coprophagie chez le chien

La coprophagie chez le chien

La coprophagie chez le chien

La coprophagie correspond à l’ingestion par le chien soit de ses propres excréments, soit de ceux d’un autre animal. Ce comportement répété chez le chien adulte est toujours considéré comme anormal (hormis le cas de la mère qui nettoie ses chiots).

Les facteurs qui favorisent ce trouble

Les parasites
Les parasites digestifs du chien sont responsables d’une mauvaise digestion et d’une mauvaise absorption des aliments. Le chien souffre parfois de carences, et par ailleurs les selles contiennent alors des résidus alimentaires non digérés d’où son attrait pour ses propres déjections. Il convient donc de vermifuger régulièrement son chien avec un produit adapté.

Les troubles digestifs
Les chiens souffrant de gastrites chroniques présentent une sorte d’ « irritation digestive » permanente les poussant à ingérer des matières non alimentaires pour se soulager (herbe, terre, cailloux, excréments…). Certains chiens présentent également des déficits en enzymes digestives, d’autres reçoivent des aliments qu’ils ne digèrent pas bien ou qui modifient leur flore digestive. Les selles sont alors modifiées et le chien peut les trouver attirantes.

Info utile: un changement d’alimentation dans une gamme de qualité adaptée à l’animal peut parfois résoudre le problème. N’hésitez pas à nous demander conseil avant de choisir un nouvel aliment adapté à votre Compagnon.

Une carence en vitamines
Les carences en vitamines sont rares de nos jours avec une alimentation préparée industriellement, mais elles peuvent être responsables de ce comportement surtout si le chien reçoit une alimentation ménagère ou de type « restes de table ». Une supplémentation en vitamines (particulièrement en vitamines du groupe B) peut dès lors être intéressante.

Les troubles du comportement
Les états de stress, l’ennui, l’enfermement, l’anxiété peuvent être responsables de coprophagie. Les états d’excitation permanente (syndrome HSHA) ou la perte de la propreté rencontré chez le chien âgé (dépression d’involution) sont aussi des facteurs aggravants. La punition inappropriée lors de l’apprentissage de la propreté peut également conduire l’animal à ingérer ses selles afin de les dissimuler. Ces troubles doivent être envisagés après avoir éliminés les autres causes de coprophagie. Leur diagnostic précis doit être fait par un vétérinaire ou éventuellement un spécialiste du comportement.

Leur traitement précoce est toujours souhaitable, car ils vont souvent en s’aggravant.




Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *