La réprimande

La réprimande


La réprimande


Pour que votre chien comprenne l’objet de la réprimande, il est indispensable de l’effectuer juste au début de l’acte « répréhensible » ou au même moment. En clair, s’il urine dans la maison, vous devez le réprimander au moment même où il s’accroupit: c’est le « flagrant délit »! Le chien ayant une mémoire de courte durée, si la réprimande survient trop tard (1/2 heure après par exemple), votre chien ne fera plus la relation entre son oubli et la réprimande. Il fera alors une confusion entre votre arrivée et vos cris et se sentira coupable même lorsqu’il n’a rien à se reprocher.

La réprimande a pour but d’obtenir une posture d’abandon face à l’autorité, c’est-à-dire que votre chien se mette sur le dos ou qu’il baisse la tête et s’en aille.

La correction physique n’est pas utile. Un « Non, va-t-en » prononcé d’une voix forte et d’un air fâché suffit généralement à obtenir une posture d’abandon ou sa fuite.



Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *