L’alimentation de la chienne en période de reproduction

L’alimentation de la chienne en période de reproduction

Les chiennes gestantes et allaitantes ont des besoins importants et spécifiques car une bonne partie de leur ration alimentaire est mobilisée pour la conception des chiots ainsi que pour la fabrication du lait.

1. Les besoins alimentaires de la chienne en gestation

Pendant la grossesse, la chienne voit ses besoins alimentaires augmentés. Jusqu’à un mois de gestation, les besoins ne sont que légèrement augmentés (1,2 fois les besoins de maintenance) mais pendant le deuxième et dernier mois, les besoins sont multipliés par 1,6.

En outre, le ventre de la mère a grossi et son estomac est de plus en plus compressé : elle ne peut donc pas manger beaucoup plus alors que ses besoins sont élevés. C’est pourquoi, il faut lui fournir un aliment concentré et adapté à ses besoins : les gammes d’aliments Premium ont développé des croquettes de très bonne qualité dont la composition est spécifique des besoins de la chienne gestante. Ces croquettes sont les mêmes que celles conçues pour la croissance des chiots.

En terme de composition, ces croquettes contiennent :

  • Une quantité d’énergie accrue car la femelle brûle plus de calories pendant sa grossesse qu’habituellement.
  • Des lipides (matières grasses) en quantité augmentée car c’est eux qui fournissent une bonne partie de l’énergie nécessaire. Ces lipides sont d’origine très variée ce qui confère aux croquettes une diversité importante en acides gras essentiels.
  • Des protéines à un taux également plus élevé : ces dernières servent surtout pendant la deuxième moitié de la gestation pour amorcer la croissance fœtale et débuter la production de lait.
  • Des minéraux et des vitamines en quantités équilibrées : comme un chiot pendant la croissance, la mère a besoin de calcium et de phosphore pour permettre la bonne formation des squelettes de ses petits. Si on ne lui fournit pas assez de minéraux dans son alimentation, la chienne va puiser dans ses propres réserves et ceci peut avoir de graves conséquences sur sa santé : affaiblissement, amaigrissement, crise de tétanie (crise due à une forte carence en calcium) et sur celle de ses petits : mauvais développement, carences nutritionnelles, etc…

Les rations ménagères (faite maison) ne sont généralement jamais tout à fait bien équilibrées et il existe alors de forts risques de carences aussi bien pour la mère que pour les chiots. Les boîtes, quant à elle, sont très grasses et n’apportent pas une assez grande diversité d’éléments nutritifs. De plus, elles contiennent beaucoup d’eau et sont donc peu concentrées : il faut donc en donner une grosse quantité pour satisfaire les besoins de la chienne et cela n’est pas facile quand l’estomac est comprimé par l’utérus rempli de chiots…

C’est pour toutes ces raisons que les vétérinaires conseillent une alimentation Premium spéciale gestation pour les chiennes qui attendent des petits. Ce sont des aliments équilibrés et spécifiques de l’état physiologique particulier de la chienne gestante qui permettent de prévenir des problèmes de santé pouvant survenir chez la mère ou les chiots.

2. Les besoins alimentaires de la chienne en lactation

Pendant la lactation, les besoins alimentaires de la chienne sont encore plus élevés que pendant la gestation car elle doit fabriquer une grande quantité de lait pour ses petits tout en continuant à remplir ses besoins d’entretien. Il faut savoir que selon la taille de la portée, les besoins alimentaires sont multipliés de 2,5 à 3,5 fois pendant la lactation.

Il faut donc fournir à la chienne une alimentation de bonne qualité et bien équilibrée pour se prémunir d’éventuels problèmes. En effet, une ration mal adaptée et carencée peut entraîner de graves problèmes pour la chienne : crise de tétanie, épuisement, arrêt de la lactation, etc… Les petits ne sont pas à l’abri : ils peuvent effectivement souffrir de carences dès leur plus jeune âge si le lait n’est pas assez riche. Ces carences peuvent avoir de graves conséquences sur la croissance future des chiots et sur leur développement.

Les aliments adaptés à la lactation de la chienne sont les mêmes que ceux conçus pour la croissance des chiots et pour la gestation. Ils contiennent des quantités élevées en glucides, lipides et protéines de très bonne qualité et d’origines très diverses ce qui permet un apport en acides gras et en acides aminés de natures très variées. Ils possèdent également des quantités optimales de vitamines et de minéraux (en particulier calcium et phosphore) qui préviennent l’apparition d’éventuelles carences ayant de graves conséquences sur la mère et les chiots.

3. Conclusion

Pour que votre chienne ait une grossesse agréable et des chiots en bonne santé, une des bases de la prévention contre d’éventuels problèmes est de lui fournir une alimentation spécifique pour les chiennes en gestation et en lactation. Les quantités à distribuer devront être adaptées au stade de la grossesse puis à la lactation. Pour connaître les quantités précises à donner, vous pouvez contacter nos vétérinaires pour une recommandation alimentaire adaptée. Les aliments en question sont également conçus pour la croissance des chiots : vous pourrez donc continuer à leur donner le même aliment pour le sevrage et pour la croissance jusqu’à l’âge de 6 mois.



Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.