Les apprentissages du chien

Les apprentissages du chien

Certains ordres de base sont indispensables à apprendre à votre chien pour que la vie avec lui soit agréable. En effet, il est important de pouvoir « contrôler » son chien, au moins un minimum.

Il est important que ce soit un plaisir pour vous autant que pour votre chien. Les méthodes utilisées sont toutes positives. Elles sont donc basées sur la récompense et non sur la punition, voir nos fiches santés sur « la récompense du chien » et « la réprimande du chien ».

« Non »

Vous devez choisir un ordre qui vous permettra d’arrêter votre chien en toute circonstance. Il va vous permettre de stopper votre chien afin de l’orienter vers un autre comportement avec, du moins au départ, une petite friandise. Il doit être dit de façon sèche et clair sans crier.
Le chien va donc associer le « Non » à l’arrêt.

« Assis »

La posture assise est naturelle pour le chien, on ne doit pas le lui apprendre. Par contre on peut le conditionner à s’asseoir à la demande.
Quand le chien s’assied, on dit « assis » et on récompense. On répète cette procédure de 5 à 10 fois.
Ensuite on propose au chien « Assis » et s’il s’assied, on récompense. S’il ne s’assied pas, on reprend la procédure; c’est que le chien a mal associé les codes ou que la récompense n’est pas assez intéressante.

Astuce : On peut aider le chien à s’asseoir en lui montrant une friandise et en la levant juste au dessus de son nez. Ainsi, il s’assiéra de lui-même, à ce moment là, on répète l’ordre « Assis ».

« Couché »

Le chien se couche tout seul. Il suffit de lui dire « couché » quand il se couche spontanément et de récompenser pour qu’il comprenne ce code. Après une dizaine de répétitions de cette procédure, le chien devrait obéir à la demande « Couché » et se coucher; alors il est récompensé. Sinon, on répète la procédure, jusqu’à compréhension.

Astuce : on peut aussi aider le chien par un geste ou en tapotant le sol.

« Reste » ou « Pas bouger »

Une fois que votre chien sait s’asseoir ou se coucher, il faut lui apprendre à rester en place. Il suffit alors de lui donner sa récompense qu’au bout de 5, 10,30 secondes puis 1 minute, et enfin plusieurs minutes. Il faut bien sûr associer le fait que le chien ne bouge pas à un ordre comme « reste ».
Ainsi, à l’ordre « Assis », le chien s’assied, on attend le temps voulu (attention de commencer par 5 secondes et d’augmenter très progressivement) et on donne la récompense.
Comme pour les ordres précédents, la récompense doit être systématique au départ puis aléatoire : caresse, voix « c’est bien » et/ou friandise.

« Pas sauter » ou « Terre »

Il est toujours désagréable de rencontrer un chien qui saute sur tous les gens qu’il rencontre. En effet, quelque soit la taille du chien, certaines personnes ont peur, les pattes du chien sont sales, les collants risquent de filer…
Pour lui apprendre à ne pas sauter, le principe est le même, récompensez-le lorsqu’il a les quatre pattes au sol, et dîtes l’ordre voulu « Terre », « Au sol », « Pas sauter »…Dîtes « non » lorsqu’il saute et ignorez-le afin de lui faire comprendre que ce n’est pas bien.

Astuce : Accroupissez vous pour l’accueillir, cela évitera qu’il ne prenne la mauvaise habitude de sauter.

« Panier » ou « À ta place »

Il est indispensable que votre chien ait un endroit à lui, où vous pouvez l’envoyer quand il a fait une bêtise, quand vous souhaitez être tranquille (invités)…cet endroit ne doit pas être un lieu de passage obligé (couloir, paliers, halls d’entrée..), ni de lieu duquel il puisse observer vos allées et venues, ou en hauteur (haut des escaliers).

A savoir : Un chien qui se soumet s’éloigne, le fait de l’écarter du groupe en l’envoyant dans son panier est une punition, ce n’est pas la peine de continuer à le gronder quand il a accepté d’aller dans son panier, il faut alors le laisser tranquille. De même il ne faut jamais déranger un chien quand il est dans son panier ou à sa place ni pour le câliner, ni pour le corriger.

Une fois que la place de votre chien est bien définie, il faut lui apprendre à y aller lorsque vous lui demandez. Pour cela, il faut l’attirer vers son panier, et une fois qu’il a les 4 pattes dedans dire « Panier » ou « A ta place » et le récompenser. Il est important de recommencer l’exercice plusieurs fois jusqu’à ce que le chien obéisse. Ensuite, il est indispensable que le chien reste dans son panier, il faut alors associer les ordres « Panier » et « Reste » en procédant de la même façon que pour « Pas bouger ».

« Silence »

Apprendre à son chien à ne pas aboyer est un bienfait pour vos oreilles. En effet, certains chiens aboient sans arrêt par territorialité dès qu’une personne passe devant la porte. Ce comportement est renforcé à chaque fois que ce n’est qu’un passant puisque celui-ci ne s’arrête pas. Le chien associe donc le fait d’aboyer à la soi-disant défense de son territoire.
Quand votre chien aboie, il faut dire « non » pour stopper le comportement et « silence », doucement et calmement lorsque le chien n’aboie plus puis récompenser. Si votre chien ne s’arrête pas d’aboyer, ignorez-le puis lorsqu’il se tait, « silence » et récompense et occupez vous alors de lui.

À savoir : Une fois que votre chien connaît l’ordre « silence » il suffit de faire le contraire pour lui apprendre à aboyer sur commande, cela est toujours très impressionnant !!

Chacun de ses « ordres » vous permettra de mieux vivre avec votre chien, de pouvoir l’emmener plus souvent avec vous, ou d’inviter des amis sans crainte.

À savoir : plus un ordre est court et concis plus il sera compris par le chien. De plus, il vaut mieux rechercher des consonances différentes pour chaque ordre sous peine que le chien les confonde. ex : « assis » et « ici ».

Il en est de même pour le nom du chien, il vaut mieux qu’il soit court, d’ailleurs beaucoup de chiens finissent par avoir un surnom.

La technique de l’apprentissage positif (par récompense) doit être très souvent répétée jusqu’à ce que le chien comprenne et associe l’ordre au geste. Il faut savoir que la plupart des centres d’éducation pour chiens guides ou de travail utilisent ces méthodes basées sur la confiance du chien et la récompense réelle et verbale.

L’apprentissage peut être appliquée au jeu (voir notre fiche sur « le jeu et le chien »), le rappel, la marche en laisse (voir notre fiche sur« apprendre au chiot à marcher en laisse »), la manipulation du chien en vue d’administration de médicaments, de soin des oreilles, de visite chez le vétérinaire…

 



Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *