Chiot : hygiène et soins

Chiot : hygiène et soins

La vaccination

Un chiot doit être vacciné la première fois à l’âge de deux mois.
Les maladies contre lesquelles il faut, au minimum, vacciner votre chiot sont :

  • la maladie de carré,
  • l’hépatite de Rubarth,
  • la parvovirose,
  • la leptospirose, (après trois mois)
  • la rage (après trois mois).

Les autres maladies pour lesquelles il existe un vaccin sont :

  • la piroplasmose,
  • la toux de chenil,
  • la maladie de Lyme,
  • le tétanos.

Pour des renseignements complémentaires, allez consulter notre Fiche Santé La vaccination du chien.
Sachez qu’il est préférable de vermifuger votre chiot avant de le vacciner, la protection conférée par le vaccin sera meilleure.

Les traitements antiparasitaires

  • Contre les parasites externes : les puces et les tiques.

Afin de protéger votre chiot contre ces indésirables, il existe différents produits. Des poudres, des bombes, des sprays, des shampooings, des lotions, des pipettes… Ces produits ont des activités anti-puces et/ou anti-tiques.
Attention, certains de ces produits ne sont pas utilisables chez le chiot, pour plus de renseignements, consultez nos Fiches Santé : Les puces et Les tiques ou demandez conseil à votre vétérinaire. Voir aussi les produits antiparasitaires en boutique.

 

 

  • Contre les parasites internes: les vers intestinaux.

96 % des chiots sont infestés par des vers. Lisez notre Fiche Santé sur les vers du chien“.
Afin d’éviter tout problème de santé lié à la présence de vers dans son intestin, il convient de vermifuger votre compagnon une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois, puis deux fois par an tout le reste de sa vie.

Il existe 2 types de vermifuges :

  • les vermifuges prescrits par votre vétérinaire et qui, comme tout médicament, ne sont pas en vente libre, au Québec. Ils contiennent une molécule qui tue les vers, les larves et les œufs.
  • les autres produits souvent à base de plantes ou d’ail, etc… qui n’ont pas d’efficacité réellement prouvée dans des cas graves.

Le pelage

Un brossage régulier est toujours nécessaire à la bonne santé du poil et de la peau.
Il est préférable d’y habituer votre chiot dès son plus jeune âge, cela constitue également un moment privilégié pour l’affection et les caresses.
Pour les races à poils courts, une fois par semaine est suffisante. En revanche, les races à poils longs nécessitent un entretien plus fréquent avec un brossage chaque jour, si possible.

Le bain

La température idéale se situe aux alentours de 30°C. Sachez que votre peau et celle de votre chien sont très différentes. Utiliser un de vos shampooings pour le laver risquerait de lui irriter la peau et d’entraîner des problèmes dermatologiques. Si vous devez baigner votre chiot, il faut impérativement utiliser un shampooing pour chiots. Vous ne devez pas immerger votre chien et le jet de la douche ne doit pas être trop fort. Rincez bien votre chien puis séchez-le avec une serviette en le frottant.

La fréquence des bains dépend de vous, sachez cependant qu’elle ne doit pas excéder un bain par semaine. Un par mois est idéal. Le bain peut être stressant pour un chien qui n’est pas habitué. Il est bon pour votre chiot de lui apprendre tôt le rituel du bain. Le bain peut inactiver le produit ou limiter l’action de certains sprays ou pipettes anti-puces. Veillez à consulter la notice de votre anti-puces avant de baigner votre chiot.

Le rinçage après la baignade : Après toute baignade, surtout en eau de mer, il faut toujours rincer votre chien à l’eau douce ; ceci afin d’éviter des problèmes dermatologiques.

L’hygiène des yeux

Pour l’hygiène des yeux de votre chiot, il faut utiliser un produit spécial, nettoyant et désinfectant.
Il suffit de les rincer de haut en bas et d’essuyer le surplus qui a coulé sur les poils à l’aide d’un tissu non pelucheux (compresses…). Vous devez nettoyer les yeux de votre chiot dès qu’ils semblent sales, et renouveler ce nettoyage 2 à 4 fois par semaine.
Les écoulements des yeux peuvent être dus à la présence de poils qui les irritent, à une irritation due à des poussières, des pollens, particulièrement lors de vents forts.
Cependant si les yeux de votre chiot pleurent beaucoup, s’ils sont rouges, s’ils restent fermés, consultez rapidement votre vétérinaire, les problèmes ophtalmologiques ne doivent pas être pris à la légère.
Découvrez les divers  produits pour l’hygiène des yeux dans toute les bonnes boutiques.

L’hygiène des oreilles

La forme du conduit auditif des chiens limite la possibilité d’élimination naturelle du cérumen. Un nettoyage régulier est donc nécessaire dès le plus jeune âge. Allez voir notre fiche : « L’entretien des oreilles du chien».
Si vous constatez une accumulation importante de cérumen marron ou noirâtre, il peut s’agir d’une otite ou d’une gale d’oreilles. Consultez alors rapidement votre vétérinaire.
Voir notre sélection de produits pour l’hygiène des oreilles.

Les dents et la bouche

Il faut être vigilant sur le bon déroulement de la mise en place de la dentition de votre chiot.
Les dents de lait commencent à tomber vers 4 mois et les dents d’adulte doivent être sorties vers 6 mois (7 mois pour les grandes races).

Chez les petites races, certaines dents de lait (notamment les crocs) ont des racines très longues, et de ce fait ont du mal à tomber. Ceci a pour conséquence un manque de place pour les dents d’adulte et une déformation de la dentition.
Si vous observez ce genre d’anomalie vers 6 mois, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Concernant l’hygiène de la bouche, les chiens détestent qu’on leur “lave” les dents. Or, le tartre est un fléau qui entraîne à terme la mauvaise haleine, la perte des dents voire des maladies graves (voir notre Fiche Santé sur “Le tartre“). Nous vous invitons à consulter ce lien “Les dents chez le chien :Tout savoir sur la dentition et l’hygiène dentaire”. Il est donc recommandé d’habituer le chien dès son plus jeune âge à l’utilisation d’un dentifrice en spray ou en pâte ce sont des produits efficaces et faciles d’utilisation si le chien est habitué tôt à son goût. Vous pouvez aussi vous astreindre à lui brosser les dents régulièrement !
Les griffes

Il peut, parfois, être nécessaire de couper les griffes de votre chien.
Attention, il existe de petits vaisseaux sanguins dans les griffes. Vous risquez de les faire saigner, voire même de provoquer une infection des griffes si vous les couper trop court.
Si les griffes de votre chien sont claires, vous pouvez alors voir par transparence les éléments sanguins et donc les éviter.
Si ses griffes sont noires, nous vous conseillons, pour la première fois, de demander à votre vétérinaire de vous montrer comment faire. Ensuite vous pourrez les lui couper sans risque.

 



Passionné dès le plus jeune âge par l’univers des chiens, Yves Duchêne a voyagé au cours des trois dernières décennies afin de trouver des réponses à ses questions en ce qui concerne le monde canin. Au cours des 15 années où il a vécu en Europe, il a développé et expérimenté la méthode qu’il nous propose. Il a d’ailleurs constaté que, bien souvent, le maître est celui qui a le plus besoin de soutien et d’encadrement.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.